L’affiche de la manifestation internationale de la FIVA  » 500 km slovenských  » a remporté le concours national slovaque annuel de la meilleure affiche publicitaire  » Zlatý klinec  » (clou d’or), auquel ont participé des agences slovaques et étrangères opérant sur le marché slovaque.
L’origine des  » 500 km slovaques  » remonte aux années 30, lorsqu’en 1937 et 1938, un circuit de cent kilomètres comprenant le célèbre col des Carpates Pezinská Baba a été couru autour de Bratislava.

Cette année, le rallye avec le statut d’événement international de la FIVA a commencé dans les Hautes Tatras, dans l’ancienne ville thermale Tatranská lomnica, où 60 voitures historiques de 6 pays ont été présentées. Parmi elles, beaucoup de véritables « bijoux » comme les Tatra T 77, T 97 et T 87 aérodynamiques, une Škoda 860 à huit cylindres en ligne, dont on ne connaît que trois exemplaires, une grande Walter décapotable, une très rare Wikov, d’élégantes Bugatti, Lagonda, Rolls-Royce, Hispano-Suiza ainsi que plusieurs Mercedes Benz et BMW séries 326, 327 et 328.
Temps ensoleillé, routes panoramiques serpentant à travers les montagnes et les vallées, en passant par un véritable bijou technique, le viaduc de Chmarošský, construit en 1931 à partir de 3570 m3 de briques sur une voie ferrée à 17 % de pente. Les 370 kilomètres qui nous séparent de Bratislava comprennent de courts arrêts dans les anciennes villes minières d’argent et d’or de Kremnica et Bánská Štiavnica (patrimoine mondial de l’UNESCO).

La première journée s’est terminée au centre de la capitale slovaque, Bratislava, directement devant le monumental Théâtre national. Les participants ont été applaudis par des milliers de spectateurs enthousiastes et, sur la rampe, ont reçu un verre de bière bien frais et mérité, plus que bienvenu par une chaleur de 38 °C !
La soirée était organisée au Musée slovaque des transports. Grâce à l’étroite collaboration avec la société Tatra Trucks, le train légendaire – Slovenská strela (Slovak bullet) – a fait partie de l’événement. Il est également représenté sur l’affiche. Construit en 1936 pour assurer une liaison rapide entre Prague et Bratislava, le train était déjà à l’époque équipé d’un groupe motopropulseur hybride composé de deux moteurs à essence six cylindres soutenus par un générateur électrique et de deux moteurs électriques. Ils propulsaient le train jusqu’à une vitesse d’environ 80 km/h, puis les moteurs à essence se mettaient en marche. La vitesse de fonctionnement avec 70 passagers était de 130 km/h, la vitesse maximale atteinte lors des essais était de 150 km/h.


Le deuxième jour du rallye était un test de régularité sur la célèbre piste de Pezinská Baba, ancienne piste du championnat européen de course de côte. Aucun appareil de mesure moderne n’était autorisé, ce qui constituait une tâche très exigeante pour les pilotes et les copilotes.
Après ce test, le rallye est retourné à Bratislava. Pour ne pas rendre la tâche facile, une partie de la route a traversé une zone militaire restreinte sur des routes étroites et pas toujours pavées. Mais quelle surprise ! Juste au milieu d’une forêt dense, il y avait un stand de café et de glace offrant aux participants un petit rafraîchissement.
A Bratislava, une foule immense attendait non seulement les participants avec des acclamations, mais aussi les plus jeunes coureurs sur des voitures à pédales – les enfants des jardins d’enfants du quartier de la vieille ville.
La cérémonie de remise des prix a dû être déplacée à l’intérieur, de même que le concert du groupe jouant de la musique des années 30, en raison de l’arrivée d’un orage.
Tous les participants ont fait l’éloge de l’atmosphère amicale, du parcours intéressant et de la grande hospitalité des organisateurs. Ils ont promis de revenir l’année prochaine pour la manifestation internationale FIVA et en 2024 pour le rallye mondial des voitures FIVA.
Et le premier prix pour la meilleure conception graphique de l’affiche a été une véritable  » cerise sur le gâteau  » de ce merveilleux événement !

Texte de Stan Minarik