La FIVA a annoncé les quatorze premiers lauréats du nouveau prix Temple de la renommée du patrimoine de la FIVA, qui rend hommage à des personnages célèbres dans le monde entier et à des héros méconnus de l’histoire de l’automobile. Comme l’explique Tiddo Bresters, président de la FIVA (Fédération Internationale des Véhicules Anciens) :

« Tous les héros du monde de l’automobile ne sont pas forcément connus. L’intronisation au Temple de la renommée du patrimoine de la FIVA est un hommage aux réalisations authentiques d’une personne au cours de sa vie, mais il s’agit d’une sélection très personnelle. Elle reflète l’opinion des clubs de la FIVA du monde entier, qui ont nominé leurs personnalités nationales préférées. Certains de ces héros sont célèbres dans le monde entier, d’autres noms vous seront peut-être inconnus, mais tous ont eu un impact concret et durable sur l’histoire de l’automobile ».

Au cours de cette première année de l’initiative Temple de la renommée de la FIVA, des personnalités ont été nommées par les clubs de la FIVA du monde entier, parmi lesquelles 14 personnes – du passé et du présent – ont été sélectionnées par un jury international compétent et prestigieux (dont la liste figure à la fin de ce communiqué). La FIVA est désormais à même d’annoncer les 14 premiers héros de l’automobile intronisés au Temple de la renommée :

De la Belgique : Roland D’Ieteren (1942-2020), défenseur et mécène passionné de l’univers de la voiture classique, qui a transformé le groupe D’Ieteren d’une entreprise familiale locale à un acteur d’envergure internationale avec plus de 30 000 employés.

Du Brésil : Og Pozzoli (1930-2017), collectionneur extraordinaire de voitures, dont les quelque 200 modèles deviendront un musée dans la ville de Campos do Jordão, notamment deux Fiat de 1912 et 1914 qu’il a refusé de vendre à Gianni Agnelli pour 1 million de dollars.

Du Chili : Rodrigo Velasco, un héros de l’automobile aux multiples facettes, qui s’adonne au sport automobile classique, collectionne les voitures, est membre actif (et fondateur) de clubs automobiles et est un historien et journaliste automobile très respecté.

De l’Allemagne : Carl Hahn, dont les réalisations incluent l’établissement d’un marché solide pour VW aux États-Unis, mais qui a aussi joué un rôle de pionnier dans l’introduction de la marque en République populaire de Chine.

De l’Inde : Nazir Hoosein (1940-2019), coureur et pilote de rallye, qui s’est engagé avec enthousiasme dans toutes les formes de sport automobile qui existaient en Inde en 1969, lorsqu’il a commencé à concourir, et qui a ensuite été le président fondateur de l’Indian Automotive Racing Club (1971) et de la Motorsports Association of India.

De l’Italie : Mauro Forghieri, Marcello Gandini et Giorgetto Giugiaro, trois héros qui n’ont pas besoin d’être présentés. Forghieri – une légende de l’ingénierie chez Ferrari, avant d’occuper des rôles d’influence chez Lamborghini et Bugatti. Gandini – concepteur de plusieurs des plus belles voitures au monde, la Lamborghini Miura, l’Espada ou encore, l’Alfa Romeo Montreal. Giugiaro – l’un des plus grands designers automobiles que le monde ait jamais connus, responsable de plus de voitures sur les routes aujourd’hui que n’importe qui d’autre dans l’histoire.

Du Japon : Shotaro Kobayashi (1929-2013) et Osamu Suzuki

Shotaro Kobayashi a fondé le premier magazine mensuel du Japon dédié à l’automobile, il était un

journaliste automobile actif, un véritable historien de l’automobile et le président du Club des voitures classiques du Japon. Dans le même temps, avec plus de trente années à la tête de Suzuki, Osamu Suzuki est l’un des plus anciens dirigeants de l’industrie automobile. Il a fait de Suzuki un géant mondial en vendant des petites voitures à bas prix et des motos désirables.

De la Lituanie : Saulius Karosas (1958-2019), mécanicien, ingénieur et homme d’affaires renommé, Karosas était un collectionneur et restaurateur phénoménal de voitures rares d’avant-guerre en particulier, et un philanthrope qui a créé une fondation pour soutenir de jeunes artistes et musiciens, ainsi que des projets à visée historique et culturelle.

De la Pologne : Sobieslaw Zasada, qui a surmonté les restrictions, la paperasserie et les préjugés pour devenir l’un des plus grands pilotes de rallye de tous les temps, est largement inconnu et méconnu sauf en Pologne, où il est un véritable héros national.

De la Serbie : Bratislav Petkovic (1948-2021), ancien ministre de la Culture, confiseur diplômé, connaisseur d’art, de littérature, d’histoire serbe, de mécanique automobile, de restauration, et collectionneur passionné de véhicules anciens, a fondé le musée de l’automobile de Belgrade.

De l’Espagne : Damian Mateu Bisa (1863-1935), qui, avec Marc Birkigt, a fondé Hispano-Suiza à Barcelone en 1904, une marque synonyme d’élégance, de luxe, de sportivité et de technologies extrêmement innovantes.

Notes to Editors

La FIVA (la Fédération Internationale des Véhicules Anciens) est l’organisation mondiale dédiée à la protection, la préservation et la promotion des véhicules historiques et de la culture qui y est associée, ainsi qu’à leur utilisation en toute sécurité. Depuis 2017, la FIVA est un partenaire non gouvernemental de l’UNESCO.

Pour plus d’informations de presse, ou pour parler à un représentant de la FIVA pour un pays spécifique, veuillez contacter Gautam Sen, vice-président de la communication de la FIVA sur communications@fiva.org, +33(0) 6 87 16 43 39 (mobile), ou +33 9 66 12 44 64 (fixe).

Share This Post!

Formulaire de demande d’événement