C’est les vacances. Les motorways, Autobahnen, autoroutes, autostrade et autopistas sont à nouveau fréquentées le week-end. Heureusement, les possibilités pour voyager sont plus nombreuses qu’à l’été 2020. Voitures et motos sont les moyens de transport privilégiés par les vacanciers en termes de tranquillité, au vue de la persistance du virus. Le camping-car en particulier a le vent en poupe, synonyme de liberté pour les jeunes et moins jeunes. Dans le même temps, les clubs recommencent à organiser des réunions et autres événements, l’intérêt porté aux véhicules anciens est manifestement resté intact.

Au Comité Général de la FIVA, nous affrontons l’avenir avec une certaine assurance – mais aussi un plan. Ce point a été longuement discuté à Turin à la mi-juillet, lors de la toute première réunion physique du Comité général organisée depuis un an. Notre leitmotiv est de défendre non seulement la culture de la mobilité, mais aussi la vie sociale qui caractérise l’automobile et la moto depuis leurs débuts. Aucun autre produit industriel ne suscite une telle activité au sein des clubs qui leur sont dédiés.

Nous ne pouvons pas ignorer le fait la FIVA et ses membres – doivent mettre les bouchées doubles en matière de lobbying. La transition des combustibles fossiles vers les combustibles alternatifs est irréversible : la FIVA l’accepte et soutient les démarches entreprises pour un air plus pur. Nous travaillons surtout sur un positionnement unifié en vue d’obtenir une reconnaissance mondiale pour notre secteur d’activité et son importance culturelle, sociale et économique considérable.

Sans les jeunes, il n’y a pas d’avenir. C’est pourquoi la « jeunesse » restera le fer de lance de notre politique. Il ne s’agit pas simplement de parler des jeunes, mais bien d’adhérer à leurs valeurs pour rajeunir l’image du secteur des véhicules anciens.

Une bonne stratégie de communication joue évidemment un rôle clé. Nous avons considérablement renforcé nos efforts à cet égard au cours de l’année écoulée, notamment en publiant un nombre record de communiqués de presse pour sensibiliser les médias, mais aussi en organisant à Bucarest, fin juillet, un symposium intitulé « Restauration : Art ou science ? », qui a rencontré un franc succès et met en avant le second volet de notre stratégie. Ce symposium a permis de confirmer que professionnels et collectionneurs considèrent la FIVA comme l’autorité principale en ce qui concerne les véhicules anciens, mais aussi de souligner les réalisations impressionnantes qu’une ANF active est capable de mettre en œuvre. Le symposium a été largement admiré, non seulement pour son contenu, mais aussi pour la qualité de son organisation, gérée par le Retromobil Club Romania.

La présidente du club Gabriela Măgureanu et son équipe sont parvenus à organiser un événement digne de ce nom en très peu de temps, une qualité que nous espérons imiter lors de notre Assemblée générale à Sofia, avec la collaboration de notre ANF bulgare. Cette AG devrait avoir lieu le 20 novembre 2021. Nous prévoyons d’organiser une réunion « hybride » – à la fois en ligne et en présentiel – afin d’obtenir la participation du plus grand nombre. Pour y parvenir, chacun de nous a beaucoup de travail à accomplir en amont. Protéger, préserver et promouvoir le patrimoine automobile est l’affaire de chacun de nous, au niveau international et national, jour après jour.

Tiddo Brester – Président de la FIVA

Profitez de la saison !

  • Valorisez votre temps

  • Repose toi

  • Ne jamais arrêter de conduire

Partager cette publication!

Formulaire de demande d’événement

Rejoignez les millions de personnes qui profitent du patrimoine automobile!

Faites partie de la famille FIVA en vous inscrivant à notre newsletter